Les billets de Joseph

Les billets de Joseph

Mélancolie

 

 

degasmelancolie.jpg

 

 

Il fait gris malgré la couleur des braises

Il fait presque nuit, il est pourtant midi

Le moral est bas, rien ne l’apaise

Les arbres jaunis et rougis, le sourire enfoui

 

La nostalgie de l’été nous pèse

La maison vide des amis partis

Les cris de la vie se taisent

Même les enfants se sont enfuis

 

La campagne devient parenthèse

L’hiver en prépare le froid glacis

Ses habitants, en charentaises

Disparaissent, calfeutrés, aux abris

 

L’existence n’est plus qu’hypothèse

Plus que rarement, elle rie

La patience pour genèse

Du réveil de la gaité assoupie

 

 

 

Publié initialement sur mediapart le 15/11/2014



25/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres